Road trip dans le nord-ouest argentin autour de Salta


Nous poursuivons notre road trip dans le nord-ouest argentin, suite à notre traversée de la Quebrada de Humahuaca et les Salinas Grandes,

L’ouest du circuit est encore plus isolé et sauvage. La route n’est accessible que par des véhicules de particuliers, et peu de touristes s’aventurent dans ces hautes contrées. C’est bien cela que nous sommes venus chercher ici: l’infiniment grand, le sentiment d’être seul au monde, l’authenticité des villages, l’aventure quoi!

Notre road trip dans le nord-ouest argentin continue!

Nous avons parcouru 900km en 9 jours en effectuant une grande boucle autour de Salta. Sachez qu’un 4×4 vous sera indispensable pour la partie ouest du circuit: en effet, des Salinas Grandes à Cafayate, en passant par San Antonio et Cachi, les routes ne sont presque jamais goudronnées. Nous avons franchi tous les obstacle avec une Chevrolet, mais gare aux crevaisons et au franchissement de petits ruisseaux… Nous vous aurons prévenus!

itinéraire nord-ouest argentin


Des Salinas Grandes à San Antonio


Remontons les vitres de la voiture – ah mince la poussière rentre tout de même par dessous – et c’est parti!

road trip au coeur des Andes argentines

Matériel photo: Pour ce road trip dans le nord-ouest argentin, nous avons utilisé l’excellent compact Sony RX100.

Faune du nord-ouest argentin

Dans un virage à tête d’épingle, nous croisons un troupeau de lamas au bord de la route, qui nous amuseront un long moment! Il n’est pas gênant d’arrêter la voiture au milieu de la piste, il nous semble être les seuls à faire ce trajet aujourd’hui…

Sur notre trajet nous avons croisé de nombreux troupeaux de lamas (animaux domestiqués pour leur fourrure et leur viande), à ne pas confondre avec les vigognes (qui elles sont sauvages et protégées). En étant bien attentifs, il est possible également d’apercevoir des suris (sorte d’autruche).

troupeau de vigognes

Lors de notre road trip dans le nord-ouest argentin, nous avons croisé des animaux familiers, comme une vache (perdue au milieu de nulle part!) ou un âne (craintif celui-ci).

une vache dans le nord ouest argentin

un âne dans le nord ouest argentin

San Antonio de Los Cobres

Nous arrivons enfin dans ce village un peu austère, à 3800m d’altitude . Les conditions de vie y semblent assez difficiles, de part le climat et l’isolement. La couleur du ciel bleu métallique (on ne triche pas sur nos photos!) et le soleil brûlant du jour, contrastent avec l’air glacial de la nuit. Le village n’est pas très animé, mais il constitue une étape inévitable du circuit pour passer la nuit.

Nous serons donc les seuls occupants de l’hostel Del Cielo, ce qui nous permettra de faire la connaissance de notre hôte autour d’un plat de pâtes-sauce tomate (pas très flatteur pour la gastronomie française!). Cette dame ne connait pas la ville, elle n’a jamais quitté son village. Comment lui décrire la France? Cependant depuis quelques mois, sa fille de 15 ans possède un ordinateur offert par la province, avec un [miserable] accès à un internet. Que penser de l’arrivée des progrès technologiques dans la région? Vaste débat…

Le train des nuages

Depuis San Antonio, nous accédons par une mauvaise route au fameux viaduc de Polvorilla, pont long de 224m à 63m de hauteur, par lequel circule le célèbre tren de las nubes. La voie ferroviaire, autrefois reliant autrefois l’Argentine au Chili, ne circule aujourd’hui que pour le tourisme.

viaduc de Polvorilla

viaduc de Polvorilla, train des nuages


De San Antonio à Cachi


Nous poursuivons vers le sud sur la fameuse route 40 (elle traverse toute l’Argentine du nord au sud). Nous franchissons alors l’Abra del Acay, point le plus haut parmi toutes les routes d’Amérique du sud: 4895m d’altitude! On se dit à ce moment là que cette expérience est peu commune et on savoure l’instant, émerveillé par l’immensité du décor.

route vers Cachi

Cette portion de l’itinéraire est l’une des plus belles. Les couleurs sont maginifiques: le ciel bleu électrique, la vallée humide verte, les montagnes roses et oranges. Et les sommets enneigés accentuent la beauté du paysage.

route vers Cachi

route vers Cachi

Nous perdons un peu d’altitude pour entrer dans la région des vallées Calchaquíes, étendues sur 500km dans le nord-ouest Argentin et reconnaissables par les montagnes de terre rouge, et les cactus (espèce: le cardon, mesurant jusqu’à 10m de haut).

Cachi

Puis nous atteignons la petite ville de Cachi, située à 2500m d’altitude, dont l’architecture coloniale est charmante. L’église au toit de bois de cactus, les rues pavées, et les maisons blanches, en font un lieu agréable.

Les alentours de Cachi sont aussi très jolis; le lendemain matin avant de partir, nous prenons le temps d’admirer la vue du sommet de la colline proche du village.

alentours de Cachi, Argentine


De Cachi à Cafayate


En quittant Cachi par la route 40 vers le sud, nous faisons un détour jusque la célèbre Bodega Colomé, où l’on produit du vin issu des vignes parmi les plus hautes du monde! La visite est gratuite mais goûter au vin est réservé aux gros portefeuilles malheureusement.
Le musée James Turrell vaut largement le détour cependant. Cet artiste crée des œuvres à partir de l’espace et la lumière uniquement. Nous ne vous en dirons pas plus, la visite ne consiste pas à regarder, elle se vit. Une expérience unique! (Pour en savoir plus sur la Bodega Colomé et son musée, cliquez ici)
 

bodega Colomé

bodega Colomé

bodega Colomé

La  Quebrada de las Flechas

Nous traversons ensuite une vaste étendue d’immenses rochers pointus, tous penchés vers la même direction. Nous sommes dans la Quebrada de las Flechas, l’un des endroits les plus étonnants du nord-ouest argentin. Une crevaison nous ayant retardés en cette fin de journée, on voit sur nos images la lumière qui s’évanouit sur les flancs des roches rosées.

Quebrada de las flechas

Cafayate

Nous arrivons à Cafayate avant la tombée de la nuit. La ville est célèbre pour ses vignes et ses caves ouvertes au public. C’est dans cette région qu’on trouve les meilleurs vins argentins, alors si vous êtes amateur prévoyez de séjourner quelques jours. Nous avons d’ailleurs préféré Cafayate à Cachi, à l’accueil plus chaleureux. De nombreuses balades sont également possible dans les environs, à pied ou à vélo.

De Cafayate à Salta


Les dunes de sable

A la sortie de Cafayate, nous sommes surpris par un désert de dunes de sable (« los medanos »). Oui oui, une vaste étendue de sable à 500km de l’océan! Cet endroit nous rappelle la magie de notre belle planète: il y a des millions d’années, l’océan recouvrait la région.

dunes à Cafayate

dunes à Cafayate

La Quebrada de las Conchas

Notre road trip dans le nord ouest-argentin se termine sur la route 68, qui longe le río du même nom que le canyon qu’il a creusé: la Quebrada de las Conchas. La route dévoile une succession de sculptures naturelles construites par l’érosion à travers les millénaires. Des pancartes indiquent les édifices les plus remarquables, comme El Anfiteatro (l’amphithéâtre), el sapo (le crapaud), ou los castillos (les châteaux). On se croirait au Far West!

Quebrada de las Conchas

nord-ouest argentin, los colorados

Balade dans Los Estratos

Si vous souhaitez faire une balade à pied (environ 1h), ne ratez pas « los estratos », montagnes striées multicolores. Nous étions seuls dans cette immensité de roches, les bus de touristes ne s’arrêtant guère longtemps à chaque étape.

nord-ouest argentin, los estratos

nord-ouest argentin, los estratos

Nous profitons ensuite d’un point de vue magnifique au mirador des trois croix (« los tres cruces »).

nord-ouest qaergentin, los tres cruces

Prévoyez de quoi boire et manger car dans la Quebrada de las Conchas, vous ne trouverez qu’un seul stand servant de l’eau chaude pour le maté* et des tortillas.

*maté: boisson traditionnelle sud-américaine préparée à base de yerba mate. Comme le thé ou le café, c’est une boisson stimulante à base de caféine.

Nous voilà de retour à Salta, après 9 jours de road trip dans le nord-ouest argentin ! On a des souvenirs plein la tête, et pas seulement de la beauté des paysages. En ce qui me concerne, cette aventure reste mon plus beau voyage à ce jour. Je recommande cet itinéraire à 100%!

Le guide Argentine

guide argentine lonely planet

Informations utiles pour un road trip dans le nord-ouest Argentin

Office du tourisme de l’Argentine : Argentina travel

Epinglez l'article !

Road Trip Nord-ouest Argentin.

13 Commentaires

Candie - Les Géonautrices
Reply 19/05/2017

Bonjour ! Vos photos sont magnifiques. Je rêve de l'Argentine depuis longtemps et vos photos m'ont permis de m'évader un moment jusqu'à ce que j'y aille aussi. Merci : ;-)

    itinerairesphoto
    Reply 20/02/2018

    Bonjour Candie, merci pour ton message et tes compliments. Nous sommes très heureux d'apprendre que nos photos te donnent envie de voyager !

Jean-Luc Drouin
Reply 20/02/2018

Bon, je retire ce que j'ai dit précédemment, il y a des animaux qui donne un peu de vie aux image et une avec deux personnes, mais elles sont un peu loin.

    itinerairesphoto
    Reply 20/02/2018

    Oui, on devrait investir dans un zoom ;-)

Leslie
Reply 07/03/2018

Bonjour,
merci pour cet article! je vais visiter cette région d'ici 15 jours et je cherche des conseils pratiques pour la location de la voiture. A l'aéroport de Salta? Sur Internet? Savez-vous si on peut louer des vans aménagés? merci!

    Stéphanie Junak
    Reply 09/03/2018

    Bonjour Leslie, nous avions loué la voiture à Salta, il y a beaucoup d'agences. Cependant il vaudrait mieux réserver sur internet à l'avance, car nous avions du reporter notre départ d'une journée. Privilégiez des agences de réservation connues pour des questions d'assurance (c'est plus facile de traiter avec un interlocuteur français en cas de problème). Sachez d'ailleurs que votre CB MasterCard Gold ou Visa Premier inclus l'assurance , inutile d'en prendre une supplémentaire , SAUF pour les 4x4. Quant au van aménagé, cela m'étonnerait que cela soit possible compte tenu de l'état des routes. Cela me semble dangereux en tout cas, le 4x4 est même recommandé... Bon voyage en Argentine!

Clemence
Reply 13/10/2018

Bonjour !! Vos photos sont magnifiques !!
Nous allons visiter les alentours de salsa prochainement,
Nous ne parlons qu’anglais est ce un gros problème ? Il y a t’il des restaurants ou autres moyens de manger partout ou est-ce rare ? Merci

    Stéphanie Junak
    Reply 15/10/2018

    Bonjour Clémence. Pour l'anglais je ne sais pas trop vous répondre, nous avons parlé espagnol seulement. Mais vous arriverez toujours à communiquer j'en suis sure ! Et pour manger, il n'y pas de souci, toutes les étapes dont on parle dans nos articles sont relativement touristiques, il y a des restaurants partout. Le seul village qui était vraiment mort c'est San Antonio de los Cobres. Mais vous trouverez toujours à manger, pas d'inquiétude ;-)

Juliette
Reply 08/12/2018

Hola !
Votre blog est super ! Je compte effectuer à peu près le même itinéraire que vous avec une amie, mais pas avec un 4x4, seulement une voiture de touriste classique.. est-ce qu'il y a des portions que vous nous déconseillerez totalement au vue de l'état des routes, et d'autres qui au contraire vous auraient été déconseillées alors qu'elles sont praticables? Merci beaucoup !

    Stéphanie Junak
    Reply 09/12/2018

    Hola ! La première règle à respecter est de se renseigner à Salta avant de partir. L'état des routes dépend vraiment des moments, en fonctions des pluies qu'il y a eu. Sur mon itinéraire, la seule partie qui est "difficile" est le quart nord ouest de la boucle (des Salians Grandes à San Antonio). On a du traverser des mini- rivières (20cm d'eau peut-être), on s'est fait quelques frayeurs tout de même ! Il faut vraiment respecter les consignes : si on vous dit de ne pas partir, ne tentez pas l'impossible :-) (renseignez ailleurs qu'auprès des loueurs bien sur, car ils préfèrent louer les 4x4, plus chers)

Participer

Adresse email anonyme. Mais requis *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.