Comment choisir une croisière : tout savoir sur le voyage en bateau

comment choisir croisière

Texte : Stéphanie Junak
photographies : Stéphanie Junak & Frédéric Hiard


Qui n’a jamais rêvé de partir en croisière en Méditerranée, dans les Caraïbes ou en Patagonie ? Voyager en bateau est synonyme d’aventure et de liberté, de plage paradisiaque, et d’exploration de contrées lointaines. Mais la croisière subit aussi nombreux clichés, victime de l’image du tourisme de masse. Pourtant la croisière n’est pas forcément synonyme de voyage bas de gamme, de paquebots immenses, de foule, et de visites en groupe des lieux ultra-touristiques.


La croisière est un style de voyage qui s’adresse à tout le monde, tant les compagnies sont nombreuses. Pour ceux qui aiment naviguer, pour ceux qui pratiquent la plongée, pour ceux qui cherchent l’aventure, pour ceux qui préfèrent se laisser guider, pour ceux qui rêvent d’une croisière de luxe, pour ceux qui veulent faire des rencontres : il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. À chaque voyageur correspond un type de croisière idéal, à condition que vous n’ayez pas le mal de mer bien sûr !

Nous avions envie de vous présenter ce qu’est vraiment un voyage en bateau. Quels sont les avantages et inconvénients de la croisière ? Sur quel type de bateau de croisière peut-on voyager ? La croisière en Méditerranée, dans les Antilles, ou dans l’Arctique, quelles sont les destinations possibles ? Vous saurez tout !

Pourquoi (pas) partir en croisière ?

  • Plusieurs destinations en un seul voyage

Le premier avantage de la Croisière, c’est qu’elle permet de visiter plusieurs destinations en un seul voyage, voire même plusieurs continents, sur des distances beaucoup plus longues qu’à terre. Quand on se rend dans un pays en avion, les déplacements sur place s’effectuent en voiture, en train ou en bus, et restent très limités. La solution alternative est le vol intérieur, mais rarement plus d’un trajet.

Sur une période assez courte, 10 à 20 jours, vous pourrez visiter plusieurs pays, donc plusieurs cultures et leur diversité de paysages.

Les trajets se font en grande partie de nuit, donc on n’a pas l’impression de « perdre du temps » dans les transports.

  • Limitation des dépenses

L’autre intérêt est la prise en charge complète du séjour, communément appelée « tout inclus ». Pas forcément synonyme de mauvaise qualité, le forfait a le mérite de limiter les dépenses au budget prévu initialement. En général seules les boissons alcoolisées ne sont pas comprises, ainsi que certaines visites ou excursions à terre. Et puis on a l’esprit tranquille, on n’a pas besoin de chercher l’endroit idéal pour dîner et dormir tous les soirs !

En revanche, la croisière présente aussi quelques inconvénients qui peuvent rebuter certains.

  • Selon votre budget, votre cabine peut être très petite, et sans hublot sur l’extérieur. Il faut se dire que ce n’est que pour dormir, et profiter des espaces communs et de l’océan.
  • Selon la taille du navire, une routine peut vite s’installer à bord si l’on y fait toujours les mêmes choses à la même heure. Mieux vaut privilégier les croisières avec de nombreuses escales si le confinement vous inquiète.
  • Selon les compagnies, le nombre de passagers peut être très élevé. Si vous préférez la tranquillité, orientez-vous plutôt vers de petits navires ou des yachts de luxe.

Où partir en croisière ?

A priori, on peut aller n’importe où, là où il y a l’océan ou la mer non? Ceci dit, certaines régions du monde sont plus prisées que d’autres. Les régions chaudes particulièrement, ou encore les pôles pour leur difficulté d’accès, voire impossibilité d’y accéder autrement.

Croisière dans les Caraïbes

Les Caraïbes ont toujours eu le vent en poupe (oui il fallait qu’on la place celle-là !). C’est facile de le comprendre : cette mer chaude et turquoise regorge d’endroits fabuleux, à la nature sauvage riche et variée. Le bateau est le moyen le plus pratique de se déplacer d’île en île. Des Antilles aux Bahamas, ou même Cuba que nous avons visité en 2018, la liste est longue ! D’ailleurs l’agence de voyage Aqua Terra décrit parfaitement chacun de ces petits paradis que l’on peut visiter lors d’une croisière dans les Caraïbes . Sur son site web Voyages Aqua Terra propose aussi un calculateur d’empreinte écologique et incite ses voyageurs à compenser son émission de CO2 en plantant un arbre avec l’association Naturelab.world. Elle milite pour la reforestation de la planète, pour mieux absorber nos émissions et limiter l’impact de l’homme. Parce que oui, un voyage en bateau pollue tout autant qu’un voyage en avion.

Croisière en Méditerranée

La Méditerranée, si proche de nous, offre aussi de jolis trésors à visiter sur ses côtes. Là encore, la croisière s’avère bien pratique pour se déplacer facilement d’un lieu à l’autre, toujours les yeux tournés vers la mer. Vous pourrez par exemple faire une croisière dans les îles grecques, visiter la Côte Amalfitaine (que nous avons parcourue en voiture en 2017), longer les côtes de la Croatie. Les possibilités sont infinies, et les compagnies très nombreuses sur le marché. À vous de choisir celle qui correspond le mieux à votre profil de voyageur (voir plus bas).

croisière méditerranée
Croisière en Méditerranée | Italie, la Côte Amalfitaine

Croisière en Asie

Les destinations de croisière en Asie sont très variées, de l’Indonésie à la Chine en passant par la Thaïlande. Et pourquoi pas visiter le Japon lors d’une croisière ? Lors de notre voyage nous avons parcouru surtout l’intérieur du pays, mais son étendue nous invite à retourner découvrir les côtes de ses îles.

Croisière en France

Et oui, pourquoi vouloir toujours partir loin pour vivre une grande aventure ? Nous avons la chance d’avoir une grande partie de notre pays bordée par la mer et l’océan, alors pourquoi ne pas en profiter ? La plus courante est la croisière en Méditerranée bien sûr. Vous pouvez choisir une croisière au départ de Marseille vers la Corse par exemple. D’ailleurs si vous allez visiter Marseille, pensez à faire une mini croisière dans les calanques, le meilleur point de vue pour les admirer dans leur ensemble !
Il existe également les croisières fluviales (voir plus bas).

croisière calanques marseille
Les calanques de Cassis | Croisière à Marseille

Croisière tour du monde

Le tour du monde n’est pas réservé qu’aux baroudeurs en sac à dos. La croisière tour du monde plait beaucoup aux voyageurs peu à l’aise avec le voyage en autonomie. Visiter une trentaine de pays en un seul voyage, en quelques mois seulement…Évidemment on ne peut pas visiter la planète entière, ni partir 10 ans pour le faire. Alors c’est un bon compromis non ? Pour ceux qui peuvent se l’offrir …

Quel type de croisière est fait pour vous ?

Nous ne vous parlerons pas de la croisière « classique » qui se vend comme des petits pains. Au tarif très abordable désormais, elle contribue non seulement à la pollution de l’air, mais aussi au tourisme de masse dans certaines villes côtières totalement dépassées, dont Venise est le symbole.

Nous n’accablons pas non plus les croisiéristes, ils ne sont évidemment pas responsables de tous les maux liés au tourisme, loin de là. En proportion, ils sont minoritaires. Mais de la même manière que nous réfléchissons à notre manière de voyager en avion (choix des visites et activités, contribution à la vie économique locale, protection de la nature), il en va de même pour la sélection d’une croisière. Nous n’irions pas passer une semaine dans un club avec piscine à Cancun, alors nous ne partirons pas non plus sur un paquebot démesuré avec son lot de touristes excités ne montrant aucun intérêt ni respect pour les destinations visitées.

La croisière d’expédition

En ce qui nous concerne, une croisière en Patagonie ou dans le Grand Nord sont des voyages extrêmes qui nous font rêver. Ces symboles du bout du monde offrent des paysages grandioses. Les glaciers, les animaux sauvages, le froid, l’esthétique du blanc immaculé, la nature à l’état brut : de quoi vivre des aventures hors du commun. Mais le Cap Horn ou le Groenland ne sont pas des destinations classiques, elles se méritent, c’est d’ailleurs pourquoi on parle plutôt d’expédition que de croisière.

Malheureusement ce type de voyage nécessite un budget conséquent. Où heureusement pourrait-on dire, pour limiter l’impact de l’homme dans ces espaces fragiles ?

Les croisières d’expédition en Europe du nord sont possibles également, en Islande ou en Norvège par exemple. Séjourner dans ces pays coûtant assez cher, la différence de prix avec une croisière n’est peut-être pas si grande ? En tout cas on y pense, pour découvrir la côte de la Norvège surtout, pour les mêmes raisons que précédemment : le froid, les fjords, le blanc.

La croisière de luxe

Les anglophones sont très friands de la croisière de luxe, et les français s’y intéressent de plus en plus.
Ce type de paquebot propose les services d’un hôtel 5*, et le confort d’une suite avec vue sur la mer en permanence !
Nous avions eu la chance de monter à bord du Seven Seas Explorer de la Compagnie Regent, alors à quai au port d’Antibes. Il s’agit du paquebot le plus luxueux au monde, rien que ça !

Tout est fait pour que le client se sente comme un Roi : cinq restaurants, une immense piscine, un terrain de golf, une salle de fitness, un spa, un coiffeur, un casino, des œuvres d’art, et une décoration extravagante, à l’américaine. Le style ne plaira pas à tout le monde, en revanche les services à bord ne peuvent laisser indifférent. À toute heure de la journée vous pourrez demander une coupe de champagne sur la terrasse de votre suite (jusqu’à 400m2 !), ou même un sandwich au bord de la piscine. Le rêve non ?

Le tarif inclut tout ce que vous consommerez à bord, y compris l’alcool, les activités et excursions, les pourboires. Bref, vous ne sortez JAMAIS votre portefeuille. Le premier prix s’approche des 3000€ par personne pour une semaine en Floride, un rêve accessible ?

bateau de croisière
Croisière de Luxe | La piscine du Seven Seas Explorer
croisière de luxe
croisière de luxe

Dans un style presque opposé, la compagnie française Ponant propose également des croisières de luxe. Son concept est plutôt axé sur la protection de la nature, l’aventure, le respect de la planète en général. Une dimension plus humaine du voyage, avec le confort. De la croisière dans les Caraïbes à l’Alaska, Ponant offre un large panel de destinations.

La croisière en voilier

Pour les adeptes de la navigation, la croisière en voilier est un excellent compromis entre le confort d’un paquebot et la sensation d’aventure procurée par un bateau à voile. Nous avions visité le Royal Clipper, le plus grand voilier naviguant au monde ! C’est la compagnie Star Clipper qui propose ce type de croisière authentique, sur des navires au charme des années 20 : parquet de bois verni, déco vintage, cabines confortables, et un petit nombre de passagers. Ce type de croisière a trouvé son public, réservée aux amoureux de la mer et à ceux qui cherchent la tranquillité sans pouvoir s’offrir un navire privé. À bord, pas de casino ni de fêtes jusqu’au bout de la nuit, mais une piscine, un restaurant, et des activités nautiques, et les escales bien sûr.

croisière en voilier

La compagnie française Ponant possède elle aussi un voilier, beaucoup plus petit : 16 cabines seulement ! Presqu’un yacht privé en somme. Le véritable luxe de la navigation, sans ses contraintes.

La croisière fluviale

N’oublions pas que la navigation est également possible sur plusieurs fleuves dans le monde, comme la croisière sur le Nil, et même en France ! On n’y pense pas forcément pour visiter son propre pays, mais en France on peut faire une croisière sur le Rhin, une croisière sur le Canal du Midi, ou encore une croisière sur la Seine lors d’un week-end à Paris. La navigation fluviale est une manière très originale de découvrir notre beau pays, sous un autre angle. On peut d’ailleurs louer son bateau sans permis, et partir en famille.

Quel est le prix d’une croisière ?

Évidement, comme n’importe quel voyage, le prix du voyage dépendra du confort, de la destination, et de la durée.
Demandez à 10 personnes combien elles ont dépensé pour un voyage dans telle destination, vous obtiendrez des écarts énormes, du simple au double.

Comme pour un voyage tout inclus, regardez bien ce qui est compris dans le prix affiché, et comparez avec l’argent que vous dépenseriez à terre si vous deviez vous loger et prendre les repas. Disons en Italie par exemple, vous dépenseriez au minimum 150€ par jour pour 2 personnes, en comptant le logement et 2 repas. Donc pour 7 jours cela nous amène à 1050€. Donc clairement, vous ne trouverez jamais une croisière d’une semaine à moins de 500€ par personne, les charges à bord étant considérables (carburant, personnel, etc…). Et si cela existe, ce sera hors saison, dans une mini cabine sans hublot, avec des repas de piètre qualité.

N’oubliez pas non plus que le tarif affiché n’inclut sans doute pas les vols. S’il s’agit d’une croisière en Asie par exemple, il faudra ajouter le prix des billets d’avion et du transfert jusqu’au port concerné. Attention, les circuits ne sont pas toujours des boucles avec un retour au même port de départ.

De même, si vous souhaitez effectuer des excursions lors des escales, ce sera souvent en supplément. Vous pouvez aussi choisir de visiter seul les villes dans lesquelles vous vous arrêterez.

Les services à bord sont un autre point important. Le personnel parle-til français ? Est-il disponible pour répondre à vos questions? Les horaires pour les repas sont-ils libres ? Combien y a-t-il de passagers à bord ?

Attention donc aux comparaisons hâtives, entre une croisière pas chère et une croisière plus haut de gamme. Si on additionne tout les extras, peut-être que l’écart n’est pas si énorme.

En résumé, avant de vous décider pour une croisière, vérifiez si :

  • le tarif inclut la pension complète et les boissons
  • le tarif inclut des excursions
  • le personnel parle français (si c’est important pour vous)
  • le confort de la cabine vous convient
  • le nombre de passagers n’est pas trop élevé

Comparatif des prix des croisières

Parce-que vous voulez absolument savoir, voici quelques exemples de tarifs de croisières, que nous avons piochés ici et là sur internet. Les chiffres indiqués sont les tarifs pour 1 personne « à partir de » (correspondant à la cabine la moins confortable à bord).

CompagnieDestinationnb joursConfortTarif (€)Inclus dans le prixnb passagers
CostaMéditerranée8*600pension complète (hors boissons)3780
Star ClipperMéditerranée8***1700pension complète (hors boissons)
wifi
230
Star ClipperCaraïbes8***2065pension complète (hors boissons)
wifi
230
Regent CruisesCaraïbes8*****2840pension complète
boissons (y compris alcoolisées)
excursions illimitées
wifi
pré-nuit d’hôtel
pourboires
490
Regent CruisesAlaska8*****5010pension complète
boissons (y compris alcoolisées)
excursions illimitées
wifi
pré-nuit d’hôtel
pourboires
750
HurtigrutenNorvège7**940pension complète (hors boissons)400 à 1000
HurtigrutenNorvège expédition13***3800pension complète
boissons (y compris alcoolisées)
wifi
pourboires
822
PonantCaraïbes8****3170pension complète
boissons (y compris alcoolisées)
wifi
184
PonantAlaska8****4420pension complète
boissons (y compris alcoolisées)
wifi
264
Comparatif des tarifs des croisières les plus courantes

Et le tourisme durable ?

La plupart des compagnies de croisières font beaucoup d’effort pour limiter leur impact : utilisation du fuel léger (plus cher), tri des déchets, suppression du plastique à bord… Certaines vont plus loin, comme la française Ponant, avec la conception de navires à propulsion électrique ou hybride au gaz naturel. Elle tente de faire découvrir la faune sauvage dans les meilleures conditions possibles pour la nature. La compagnie Norvégienne Hurtigruten possède elle aussi des navires à propulsion hybride et sensibilise ses passagers à la protection l’environnement.

Et puis il y a Star Clipper, nous vous en parlions plus haut, qui propose des croisières en voilier : navigation silencieuse et absolument non polluante (du moins en ce qui concerne la propulsion du navire).

Les compagnies ne sont pas les seules à pouvoir agir en matière de pollution, les ports aussi. Par exemple en France, la région PACA a débloqué 30 millions d’euros dans le plan baptisé « escale zéro fumée » (source Les Échos). Ce projet va bientôt permettre aux ports de Toulon, Marseille et Nice le raccordement électrique des paquebots à quai. Ainsi, ils ne consommeront plus de carburant lors de leurs escales, pollution très nocive pour les habitants de ces villes.

À nous de faire les bons choix, même si évidemment le seul voyage non polluant…se fait à pieds !


Alors, tenté par la croisière ? Avez-vous déjà testé ? Racontez-nous votre expérience !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *