Voyage photo à Cadaqués



EN ROUTE VERS CADAQUÉS


La route sinueuse qui nous mène à Cadaqués est parsemée de splendides terrasses d’oliviers. Nous sommes au sud du cap Creus, la péninsule délimitant les Pyrennées de la Méditerranée. Bientôt, on aperçoit au loin la blancheur de Cadaqués, contrastant avec le bleu de la mer. Le village est nettement dominé par l’église Santa Maria, qui s’avérera finalement austère en vis à vis. Elle abrite cependant un retable baroque spectaculaire, une pièce de bois dorée qui s’illumine lorsque vous glissez une pièce de 1€ dans la fente.

En voiture, traversez le village, et tournez à gauche en arrivant au bord de mer. Longez la côte jusqu’à ce que vous trouviez une place de stationnement. La balade à pied vous offrira de jolis points de vue.

voyage photo à cadaqués

Ci-dessus : Le bord de mer offre différents éléments naturels que vous pouvez mettre en premier plan. Fleurs, pins ou rochers. A vous de choisir la profondeur de champ qui changera la netteté sur le village en second plan. Ici, 35mm – f/2.0 – 200 iso

Ci-dessous : Quelques pas plus loin, un cadre est posé. La mise au point est faite sur le village, ce qui rend flou le cadre. Vous pouvez bien sûr faire le contraire et jouer, encore une fois, avec différentes profondeurs de champ.

Voyage photo à Cadaques

LE VILLAGE


Flânez et perdez-vous dans les ruelles pittoresques, étroites et pentues: nous y avons passé la journée! Les façades blanches, les toitures jaunies par le temps, les pavés envahis par la mousse, les portes colorées, dessinent un décors de carte postale. À vous de retranscrire cette beauté authentique.

Ci-dessous : A l’entrée du village, sur votre droite, une petite place pavée au bas de la magnifique Casa Blau nous a permis de prendre cette photo. N’évitez pas à tout prix les passants. Ici, le couple offre un peu de vie à la scène. Prenez le temps d’observer, parfois un geste, une attitude change la donne.

Ci-dessous : Si vous préférez photographier les façades sans les badauds, n’hésitez pas à couper à hauteur d’homme pour vous concentrer sur l’architecture seule. Ou, mieux encore, de ne photographier que certains détails. Pour vous y habituer, rien de tel qu’une focale fixe entre 35 et 50mm.

Ci-dessus : L’architecture de Cadaqués offre un joli terrain de jeu géométrique. Osez des cadrages plus minimalistes.

Une fois arrivé en haut du village, depuis la petite place de l’église Santa Maria qui surplombe le village, profitez du beau panorama coloré des tuiles de Cadaqués.


UNE AMBIANCE BOHÈME


Ce qui surprend à Cadaques, c’est le tourisme pourtant très développé qui n’affecte absolument pas le charme du village. Malgré les nombreux bars, restaurants, et hôtels qui bordent la mer, les ruelles regorgent de lieux atypiques aux vitrines attractives, dans un calme absolu. De nombreux artistes vivent ici, dans une ambiance bohème apaisante. Et ce depuis longtemps: la présence de Dali dans un village voisin attirait des visiteurs branchés dans les années 60, et l’on surnommait Cadaqués le “Saint Tropez espagnol”.

L’accueil est chaleureux, et les habitants se mêlent très simplement aux gens de passage, dans une atmosphère décontractée. On aurait aimé rester quelques jours pour dénicher les meilleures adresses, mais on peut tout de même vous suggérer une pause au Brown Sugar pour le goûter: prenez un “batido”, un milkshake que l’on retrouve en Amérique du sud.


UN AUTRE POINT DE VUE


Poussez la balade en longeant la cote jusqu’à un vieux petit pont, qu’on ne peut d’ailleurs plus traverser. Le vent violent, nous épuisant depuis le matin, nous a quelque peu gâché ce moment, mais les rochers se détachant devant le village blanc en valent la peine.

Ci-dessous : Prenez la peine de photographier aussi les détails. Les roches et autres débris naturels sont très photogéniques. Nous aimons abuser des grandes ouvertures pour bien isoler le sujet principal ou rendre net qu’une toute petite partie de l’image.


SUR LE RETOUR


La lumière a bien changé depuis notre arrivée. Les falaises face à Cadaqués sont à présent bien plus détaillées. Profitez-en pour les prendre en photo. Et si vous avez le chance d’avoir un téléobjectif, il vous permettra de prendre ce qui est éloigné.

Ci-dessous : Le phare de Cadaqués pris au 35mm depuis le bord de mer, puis avec un 400mm.


GALERIE D’IMAGES


Voilà pour cette journée à Cadaqués. N’hésitez pas à commenter et partager votre expérience à Cadaqués dans les commentaires ! Prochaine étape : Gérone !

  • Envoyer cet article à un ami

VOUS AIMEREZ AUSSI

vic - blog voyage
Vic, cœur de la campagne catalane
10 May, 2016
Road trip en Catalogne
Road trip en Catalogne : De Cadaquès au Delta de l’Ebre
28 April, 2016

2 Avis

Yves MALACHANE
Reply 04/05/2016

Bravo pour votre site qui se parcourt au fil de l’eau ; on lit les articles avec plaisir et même avec une certaine avidité, un peu comme un roman dont la lecture passionnante n’est pas stoppée par la nuit…
J’ai visualisé plus particulièrement les premiers articles sur la Catalogne (Cadaqués) : les photos, superbes , sont avec le texte un très belle outil pédagogique.
La présentation d’ensemble est « classe » et permet de retourner régulièrement sur le site sans s’y perdre ; bref, on en redemande !
Sur le plan technique, avez-vous utilisé un filtre polarisant optique car sur certains clichés, les ciels sont plus saturés que d’autres ?
A bientôt et bon shooting ensoleillé
Yves

    itinerairesphoto
    Reply 05/05/2016

    Bonjour Yves, et merci !
    Je suis très heureux que cet article vous plaise :)
    En ce qui concerne le filtre, je n'en ai pas utilisé cette fois. La différence de saturation varie selon les simulation de film que propose le Fuji XT-1. Comme le Velvia ou le Chrome. Mais quand il m'arrive de le faire, j'utilise un filtre ND variable de chez Marumi, ce qui me permet de couper la lumière en contre-jour ou de filmer à grande ouverture.
    À bientôt !

Participer à la discussion

Votre email ne sera pas publié *