Faux comptes Instagram : Pourquoi la purge d’Instagram est une bonne chose.


Si vous avez un compte Instagram, vous avez sans doute remarqué que ce 13 février 2019, la veille de la Saint Valentin, un bon nombre de vos abonnés ont tout simplement disparu. Le premier réflexe que l’on a en constatant les dégâts est de se tirer les cheveux. Mais si on regardait plutôt ça d’un bon oeil ?


Pourquoi il est important qu’Instagram purge certains comptes.


Vous n’êtes pas sans savoir, si vous êtes ou souhaitez devenir (micro) influenceur sur Instagram, qu’il vaut mieux avoir de bonnes statistiques. Et votre ratio est calculé de manière différente. Ainsi, si vos abonnées ont de mauvaises pratiques sur ce réseau social, et bien vous en paierez aussi le prix !

On vous explique. Imaginez que 30% de vos abonnées pratiquent ce qu’on appelle le mass follower. Cela consiste à suivre un maximum de comptes pour en récupérer tout autant, et se désabonner ensuite. Sachez que cette pratique est aujourd’hui révolue et bannie par Instagram. Donc, les robots les considèrent comme des faux comptes. Vous nous suivez ?

Si une marque vérifie votre compte Instagram pour connaître la qualité de votre audience, le résultat sera négatif car il sera affiché que 30% de vos abonnées sont des faux comptes. C’est moche non ?

Audience Instagram

Ci-contre, les applications utilisées par les marques démontrent bien que les abonnés pratiquant le mass followers sont à proscrire, car ils entachent votre réputation.

Si vous n’avez jamais acheté de followers, les comptes suspicieux regroupent les utilisateurs utilisant des bots ou sans activité depuis un moment.


Comment éviter ce genre de compte ?


C’est là où c’est compliqué. Quand vous débutez, vous n’avez pas envie de bloquer une personne qui vient de s’abonner même si celui-ci à plus de d’abonnements que d’abonnés (signe que l’utilisateur pratique le mass follower)

De plus, certains Instagrameurs s’y mettent bien plus tard, alors à moins de surveiller tous vos comptes, il est difficile de faire le ménage par vous-même.

Notre conseil serait donc d’éviter de suivre une personne qui a plus d’abonnements que d’abonnés. Et si vous avez assez de followers, de les bloquer afin qu’ils ne vous portent pas préjudice.


Les faux commentaires :


Pour faire du mass follower, presque tous utilisent une application, un bot, pour le faire. Ou passent par une de ces agences sur le net qui vous font croire que le graal se trouve dans cette pratique douteuse. Faux !

De plus, à cela s’ajoute l’automatisation des commentaires. Ce que Instagram déteste plus que tout.

Aussi, notre deuxième conseil serait de supprimer immédiatement tout commentaire suspect, ne contenant qu’un seul mot, une phrase toute faîte ou deux émoji.

Good shoot, Amazing, superbe feed … Direct poubelle !


Ok, mais avec toutes ces restrictions, comment rattraper les gros Influenceurs ?


La vrai question est : pourquoi souhaitez-vous les rattraper ? Ces gros comptes sont là depuis des années, et depuis Instagram a grossi. La solution n’est pas de se borner à obtenir plus de 10K followers.

Sachez que les micro-influenceurs, avec au minimum 5 000 followers, ont un meilleur rendement qu’un gros compte.

Comment cela ? Facile ! Imaginez que vous ayez 40 K abonnés, ce qui représente souvent  1 500 likes par photo postée, avec disons 30 commentaires.

Regardez ensuite un plus petit compte, avec ses 3 000 K abonnés, 800 likes par photo et 50 commentaires.
Qui obtient un meilleur ratio ?

likes-instagram

Un influenceur est une personne qui a une communauté, pas forcément importante, mais avec laquelle il a une véritable interaction. C’est ce que les marques veulent aujourd’hui.

Alors bien sûr, n’espérez pas obtenir des contrats mirobolants, du moins pas tout de suite, mais comprenez que l’avenir n’est pas dans le nombre d’abonnés, mais dans l’interaction avec votre communauté, quelle que soit sa taille.

 

Voici un bel exemple d’interraction. On rêve tous d’avoir une telle communauté !


Ok, je comprends mieux. Mais que dois-je faire concrètement ?


Il faut soigner votre communauté. Les « anciennes règles » d’Instagram ont changé. Oui vous devez toujours faire de belles images, oui vous devez toujours rester cohérent, mais vous devez surtout passer du temps à interragir avec votre communauté.

Il semble même inutile de poster une image chaque jour. Nous avons réduit le rythme de nos publications à deux ou trois par semaine, et notre compte s’en porte mieux. Le temps que nous passions à préparer 30 images par mois, nous le prenons pour répondre aux messages et commentaires, et faire de même sur d’autres comptes que nous suivons.

Les algorithmes des réseaux sociaux sont complexes et changent régulièrement car ils s’adaptent aux usages des utilisateurs. A cela s’ajoute aussi le nombre de comptes qui rend difficile l’accès au sommet.

Mais c’est comme sur les moteurs de recherche, vous ne souhaitez voir que le meilleur contenu. Rien n’est différent ici.

Bien sûr, tout ceci ne concerne que les personnes soucieuses de leur compte Instagram. Si l’utilisation de ce réseau est un simple loisir pour vous, vous devriez oublier tout ce que vous venez de lire.


Et vous, vous avez été victime de la purge ? Comment gérez-vous au quotidien votre compte Instagram ?
Participez dans les commentaires !

2 Commentaires

Mes carnets photographiques
Reply 13/02/2019

Merci pour l'éclairage! Récemment, nous avons eu une discussion avec un ami photographe qui voulait se lancer sur Instagram mais à reculons. Je lui ai expliqué que Instagram, c'était aussi pour se crééer une communauté (ce qui lui importe le plus). Je suis bien contente qu'Instagram reviennent vers cela. Pour un de mes comptes pro de photographe de mariage (@natasha.lamalle), j'ai carrément passé mon compte en privé, et seulement mes clients et mes amis photographes me suivent : une vraie intéraction est faite alors avec ce groupe. Je ne cours plus après les likes, et j'apprécie davantage Instagram, ceux que je suis, et ceux qui me suivent.

    itinerairesphoto
    Reply 13/02/2019

    Bonjour, et merci pour ton message.
    Oui Instagram c'est avant tout une communauté. C'est l'essence même d'un réseau social. Certains avaient oublié qu'il était important de communiquer avec celle-ci. Préférant les chiffres, aux mots. Le compte privé peut être une idée, mais c'est aussi cacher son travail. Mais pourquoi pas si le but est de "fermer" l'accès à quelques membres, comme les groupes sur Facebook. Mais nous le déconseillons pour lancer un nouveau compte, à moins d'être déjà renommé.

Participer

Adresse email anonyme. Mais requis *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.