Premier voyage en Inde : comment se préparer ?


Ce fut notre premier voyage en Inde. Le premier jour à Delhi est un grand plongeon dans la folie de l’Inde. Oui folie, il n’y a pas d’autre mot. Nous avons beaucoup voyagé tous les deux, et avons souvent été confrontés au dépaysement, aux différences de culture, à la pauvreté aussi.

Mais l’Inde est un nouveau choc pour nous. Tout est différent, rien n’est banal. Autant de raisons d’être à la fois dérangé et fasciné. « Que fait-on ici ? » est la première question qui nous vient à l’esprit. Une envie de fuir, aussi grande que celle de vivre ici une expérience unique.

Notre circuit traverse les plus belles cités du Rajasthan, région située à l’ouest de la capitale. Elle possède le plus grand nombre de sites classés du pays, de quoi s’émerveiller chaque jour du voyage.

Pourtant, il nous est difficile de fermer les yeux sur ce qui nous entoure, ce que vivent les indiens, et la manière dont il perçoivent le(ur) monde.

Qui sommes nous pour juger ? Nous ne l’avons jamais fait. Mais tout ici nous interpelle, nous avons perdu tous nos repères et nous nous sentons en danger. Pas physiquement, mais psychologiquement.

N’ayant pas peur des mots, nous ne sortirons pas indemnes de ce voyage.
Alors comment se préparer à un premier voyage en Inde ?


L’Inde, un vaste territoire à découvrir


L’Inde est l’un des pays les plus anciens au monde. L’histoire millénaire se reflète dans la richesse et la beauté des bâtiments imposants. Cette multinationale est parsemée de monuments, de temples grandioses et de mosquées, de magnifiques palais de Maharadjahs et de monastères troglodytes isolés. Et malgré la multitude de dieux et religions, l’hindouisme, le bouddhisme et le jaïnisme ont conservé leur signification.

L’image du pays montre l’une des plus grandes industrialisations au monde, offre un paysage diversifié, une végétation variée et de multiples traditions de vie laissent une image colorée. Pourtant, tout n’est pas rose.

L’Inde ressemble plus à un continent qu’un pays. Il s’étend des sommets glacés de l’Himalaya à la verdure tropicale du Kerala, et forme une incomparable étendue de paysages, de cultures et de personnes.

Delhi est sans doute le meilleur point de départ pour un grand plongeon dans la folie de l’Inde, il suffit de se promener dans ses rues pour côtoyer les représentants de plusieurs grandes religions du monde, une multitude de castes et de parias, des tamouls à la peau sombre et des Punjabis à la peau claire.

Et vous voilà happé par une foule dense et intense, les regards insistants des indiens qui vous observent, vous touchent, vous questionnent. Vous êtes pris dans une effervescence bouillonnante et vous savez qu’il est déjà trop tard.

Alors à vous de vivre votre premier voyage en Inde comme vous le pourrez.

La Province du Rajasthan

Les sublimes palais de Maharadjahs, les paysages désertiques et les villages colorés nous fascinent, tout comme les forteresses gigantesques à l’architecture islamique et les temples jaïns qui laissent sans voix. Vous y croiserez des hommes aux turbans colorés et des femmes dont les robes sont considérées comme les plus colorées de l’Inde.

Le rêve des milles et une nuits

L’Inde du nord est sans aucun doute la région qui rassemble les plus beaux joyaux architecturaux du pays. Forts, palais, temples et mausolées… autant de constructions qui font rêver.

La beauté des lieux nous rappelle sans cesse les histoires de Princes et de Princesses (même si elles finissent mal en général). Et un circuit au Rajasthan vous permettra de revivre le temps des maharajahs.

Vous vous imaginerez très facilement ce peuple chevauchant des éléphants, bataillant pour une terre ou l’amour d’une femme, et vous vous laisserez emporter par l’histoire des lieux que vous visiterez.

Les indiens sont beaux, photogéniques, et sont particulièrement soignés dans leurs habits colorés, tout comme leur moustache.

Les photographier est un véritable plaisir pour nous, mais pour eux aussi. Cela permet aussi de rentrer en contact avec eux. Tous parlent l’anglais. Bien sûr, choisissez bien votre interlocuteur !


L’Inde et sa culture hallucinante


Terre de contrastes

L’Inde est une terre de contrastes. D’une part la culture éblouissante et colorée attire toujours autant de touristes, d’autre part la pauvreté et les nombreuses personnes qui souffrent de famine et de maladies croient chaque jour.

En dépit de la forte reprise économique que l’Inde a connue ces dernières années, une grande partie de la population vit encore de manière rurale et ne s’est pas développée davantage avec le reste du pays.

Cette pauvreté plonge beaucoup de gens dans le désespoir ne sachant plus quoi faire. Le fossé entre riches et pauvres est immense en Inde, près de 50% de la population vit avec moins d’un dollar par jour. En Inde, se nourrir normalement n’est donc pas possible pour tout le monde.

Il n’est pas rare de voir des gens dormir à même le sol dans des lieux publics, même dans les zones métropolitaines et modernes. L’Inde est de plus en plus jugée par son statut et les conditions de vie de sa mégapole, car elle est au cœur de la puissance commerciale et industrielle du pays, de la puissance de ses systèmes de transport, de distribution et de communication.

Mais tous ces développements modernes ont lieu parallèlement à la préservation des traditions anciennes, les ruines et les souvenirs des empires du passé sont intégrés à la vie sociale de l’Inde d’aujourd’hui.

Système de castes en Inde

Même si le système des castes a perdu de sa signification au cours des dernières années, il martyrise encore aujourd’hui la vie quotidienne des indiens. Et plus particulièrement dans les couches inférieures de la population.

Les débuts de ce système archaïque se sont perdus dans le brouillard de l’histoire, mais on peut supposer qu’ils ont été créés par les Brahmanes ou les prêtres pour étayer leur position de pouvoir et leur position spéciale.

Au fil du temps, les castes ont pris des formes fermes, formant quatre classes distinctes, chacune avec ses propres lois en matière de comportement.

La classe des brahmanes se classe au sommet. Les prêtres leur appartiennent, et le pouvoir judiciaire est entre leurs mains quand il s’agit de savoir ce qui est bien ou ce qui est mal en matière de religion et de caste.

Dans la caste en dessous se trouvent les Kashatriyas en tant que soldats et responsables administratifs, suivis des Vaisyas qui incluent des artistes et des commerçants. Enfin les Sudras arrivent, ce sont des agriculteurs ou des ouvriers agricoles.

Les intouchables ne sont vraiment pas une caste ou une classe. Ce sont des personnes issues de l’une des quatre castes qui ont été exclues à cause d’une faute religieuse. Et ce banissement se transmet de génération en génération !

Il fut un temps où les hindous des castes supérieures étaient presque horrifiés lorsqu’un de ces intouchables visitait le même temple quand ils le touchaient ou ne traversait que leur propre ombre avec l’un de ces exclus.

Et parmi ces exclus, beaucoup d’enfants. Il faudra résister et ne pas céder à vos émotions en leur donnant une pièce, faute de quoi vous risquez d’être pris d’assaut ou vous faire réprimander par d’autres Indiens issus d’une haute caste.

Passez votre chemin, le coeur serré, vous ne changerez pas le monde. Il va falloir vous faire à cette idée lors de ce premier voyage en Inde.

Les castes engendrent la pauvreté, et donc aussi la mendicité avec un nombre incalculable de vendeurs dans la rue. Même conseil : passez votre chemin au risque d’être pris d’assaut par d’autres vendeurs, très insistants.

Gandhi se souciait énormément de sortir de son isolement la caste des intouchables. Beaucoup de choses ont changé, mais en dépit de toutes ces évolutions, l’Inde reste lourdement pénalisée par le fardeau du système de castes.

Les croyances en Inde

La vie d’un Indien peut être écrasante si son destin est d’appartenir à une caste particulière. L’admettre et rester soumis à ces croyances leur permettrait de vivre dans de meilleures conditions… dans une prochaine vie.

Même si ce principe de la société indienne nous parait étrange et injuste, les gens ici ne le pensent pas nécessairement, bien que malheureux.

Malgré tout, les Indiens acceptent volontiers des modes de vie modernes. Une personne peut changer sa façon de se vêtir, de se nourrir et de vivre, mais elle préservera les traditions anciennes et ses convictions religieuses.

C’est une structure différente de celle à laquelle nous sommes habitués.


L’inde : un monde à part


Incredible India !

Oui, cette phrase, vous l’entendrez souvent, vous le verrez même inscrit sur les murs parfois. Et rien n’est plus vrai. Pour nous, européens modernes et gâtés, ce pays peut paraitre archaïque, d’un autre temps, et souvent absurde et choquant.

Mais nous ne vivons pas dans ce pays, nous ne faisons que le traverser, et avec nos yeux parfois révulsés par certaines visions d’horreur, nous nous hâtons de juger.

Incroyable car certaines coutumes le sont : comme le fait de se marier à un arbre ou une vache pour se libérer d’une malédiction.

Incroyable de voir les gens vivre dans des villes à l’aspect plus proche d’une déchèterie que d’un chez-soi où il fait bon vivre.

Incroyable par le nombre invraisemblable de divinités et autant de temples qui leurs sont dédiés.

Incroyable de vénérer des milliers de rats dans un temple qui leur est dédié.

Incroyable par le manque d’humanité et de solidarité des Indiens selon leur caste.

Incroyable par la beauté des palais et forteresses construits et entretenus depuis des millénaires.

Incroyable par le nombre de personnes circulant à pieds, motos et autres véhicules dans les ruelles étroites de Delhi.

Incroyable par le nombre de vaches sacrées libres d’aller et venir sur les routes, autoroutes et à l’intérieur des villes.

Enfin, incroyable leur façon de circuler bruyamment sur les routes, et à tombeau ouvert.

L’inde, un pays sale et pauvre

Oui, l’Inde est un pays où les détritus sont omniprésents partout, seuls les abords et l’intérieur des lieux touristiques sont propres.

Le plastique est un grave problème en Inde, rien n’est prévu pour gérer les emballages qui se retrouvent inexorablement dans les rues, les lacs, et les parcs.

Mais au delà de ce problème, que d’autres pays rencontrent également, il y a aussi un manque d’hygiène. Il n’est pas rare de voir un enfant ou un adulte faire ses besoins dans la rue ou dans l’eau. Cette même eau où les gens se baignent et lavent leurs vêtements.

La qualité des aliments n’est pas non plus au rendez-vous, et il faudra faire très attention où vous mangerez, au risque d’être (très) malade. Beaucoup de produits sont périmés, et la propreté des établissements « non touristiques » laissent dubitatif.

Inutile d’essayer de défier la résistance d’un Indien en buvant l’eau du robinet ou en mangeant n’importe où dans la rue avec eux. Vous perdrez à coup sur !

L’indien est (trop) curieux

L’indien ne voyage pas, la seule vue de votre peau blanche attire donc la curiosité, surtout en campagne. Ne vous étonnez donc pas si l’on vous touche ou l’on vous demande sans cesse de poser pour une photo en leur compagnie.

On vous posera aussi des questions. Sachez dire non au risque d’y passer vos journées.

La condition de la femme étant ce qu’elle est en Inde, si vous en êtes une, vous serez encore plus sollicitée. Attention de ne pas vous retrouver seule autour d’un groupe d’hommes, qui ont souvent les mains baladeuses.

Toucher (partout) une femme occidentale est presque un jeu pour certains.


Préparer son premier voyage en Inde


Peut-on vraiment s’y préparer ?

C’est très simple : Oubliez qui vous êtes, et laissez-vous porter.

Quoi ? vous vous attendiez à ce que l’on vous donne toutes les bonnes astuces pour réussir votre premier voyage en Inde, que neni !

Non pas parce que nous ne voulons pas, mais nous ne savons toujours pas comment nous aurions pu nous y préparer, et encore moins comment préparer le prochain, si nous devions y retourner un jour.

Est-il seulement possible de s’y préparer ?!

Il faut vivre chaque instant comme une expérience de vie. Que vous acceptiez ou non ce que vous voyez ou entendez, ne changera pas grand chose à ce que vous vivrez réellement de l’intérieur.

Relativiser n’est pas vraiment le bon mot non plus. Et chaque jour passé ici est loin d’être une bouffée d’air pur, mais plutôt une journée difficile. Non, on ne voyage pas en Inde pour se reposer.

Comment voyager en Inde ?

Nous avons parcouru le Rajasthan avec un guide. Au départ,on hésitait, car loin de nos habitudes. Comprendre par là que nous voyageons toujours seuls et en sac à dos.

Mais avec le recul, nous avons fait le bon choix. Les transports ne sont pas évidents à trouver ni toujours fiables (trains annulés etc …) et l’aide des habitants est trop souvent monnayable.

Avec un véhicule privé et un bon chauffeur, car les routes sont sans doute les moins sures au monde, et un guide pour nous expliquer les traditions et nous orienter vers les bons choix, on part plus serein.

Nous aimons l’inconnu, mais l’Inde est vraiment incomparable avec aucun autre pays. Même en sachant que nous pouvions nous attendre à des choses hors du commun, une fois sur place, beaucoup de ces choses dépassent l’entendement.

Attention, ne voyez pas tout cela d’un côté négatif !

Avons-nous besoin de vivre une telle expérience ?

Assurément oui. L’Inde fait partie de notre histoire. Ce voyage aide à comprendre le chemin à parcourir pour devenir ce que nous sommes.
C’est le pays de l’extrême et il vous faudra oublier tout ce que vous connaissez et ce que vous êtes, et peut-être que l’Inde s’ouvrira à vous.


Pourquoi visiter l’Inde ?


L’Inde était le voyage que l’on redoutait le plus, et en même temps nous attirait tout autant. Tous vous le diront, l’Inde est le voyage d’une vie. Mais que faut-il comprendre à cela ?

L’Inde fascine car celle est une destination hors du commun, elle va chambouler tout ce que vous avez pu voir et connaissez à ce jour. Alors oui, que vous soyez choqué par leur mode de vie archaïque ou ébahi devant la beauté des Palais, l’Inde est un voyage qui marquera votre esprit.

Michel Houellebecq n’a jamais eu autant raison lorsqu’il dit que le voyage ouvre l’esprit, si votre esprit est ouvert aux voyages. Et pour ce voyage, il faudra ouvrir votre esprit.

Ne chercher pas à comprendre ce que seuls les indous peuvent comprendre, et ne jugez pas au risque de vous perdre et de vouloir faire marche arrière. Car oui, nous aussi l’Inde nous a pris le chou. Elle nous a repoussés, attirés, et fait fuir. Nous l’avons aimée et haïe.

Le but de cet article n’est pas de vous faire changer d’avis, bien au contraire. Même si ce pays vous semble forcément difficile, il devrait vous donner aussi l’envie de vivre (enfin) autre chose.

Visiter un pays complètement différent de tous les autres, c’est se laisser emporter et vivre des moments intenses avec curiosité et sans jugement. Ouvrez votre esprit et vous vivrez des expériences fortes et uniques.

Bien sûr vous ne pourrez pas accepter tout ce qui se passe, et ce voyage risque de vous marquer d’une manière ou d’une autre.

Cela dépendra de votre sensibilité et de votre ouverture à ce qui se passe autour de vous. L’Inde n’est pas le pays le plus dangereux du monde, il est juste à des milliers d’années lumière de notre façon de vivre, voir et accepter la vie.

La première chose qui nous est venue à l’esprit à notre arrivée est « quelle chance avons-nous eu de ne pas naître ici ! ».

Cela résume assez bien l’état dans lequel vous allez vous trouver aux premières heures de votre arrivée. Mais avec le temps, et au rythme des jours, vous vous habituerez à beaucoup de choses.

L’Inde c’est tout et rien. Le rêve et les désillusions. La belle et la bête en somme.
Voyager en Inde c’est pour le meilleur et le pire.

Vous avez voyagé en Inde ? 
Partagez votre expérience avec nous ! 

2 Commentaires

Gativera
Reply 06/11/2018

J’ai beaucoup aimé cet article qui m’a transporté tout droit en Inde.
Les photos sont incroyables et les descriptions sont dignes des photos!
Amicalement Clem

    Stéphanie Junak
    Reply 06/11/2018

    Merci pour ces compliments Clément ! Mission accomplie pour nous si on t'a fait voyager ;-)

Participer

Adresse email anonyme. Mais requis *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.