Photographier la nuit sans trépied


Voyager avec un trépied n’est pas toujours facile ou possible. C’est lourd, encombrant, et en fin de journée, on préfère le laisser à l’hôtel. Oui, mais comment photographier la nuit sans trépied ? On vous explique tout ça : lors d’un séjour à Budapest nous avons eu la chance de faire une croisière sur le Danube à la tombée de la nuit. De nombreux bâtiments sont illuminés le long du fleuve et c’était une très bonne opportunité pour photographier Budapest de nuit. Mais nous avons dû affronter et résoudre un problème technique avec une luminosité très faible.

Dans ce genre de situation, il faut allonger le temps de pose et utiliser un trépied pour réussir ses photos de nuit. Malheureusement, nous n’en avions pas avec nous et, problème supplémentaire, le bateau était en mouvement (pas rapide, mais en mouvement quand même).

Photographier Budapest de nuit

Photographier la nuit sans trépied Le parlement hongrois – 50mm f/2.2 1/250 ISO 3200


COMMENT PHOTOGRAPHIER LA NUIT SANS TRÉPIED ?


Vous le savez maintenant, nous sommes des adeptes du 50mm. Comme on l’expliquait précédemment dans le petit encart dans l’article « Photographier autour du Louvre« , cet objectif a la particularité d’être très lumineux puisqu’il peut ouvrir à f/1.8 voire f/1.4 pour certains modèles, et qui dit grande ouverture, dit possibilité de travailler en basse lumière. Mais sur le Danube ce n’était pas encore suffisant.

Qu’avons-nous fait alors ? Installé des projecteurs géants pour éclairer les monuments ? Non … Refait la croisière en journée pour profiter du soleil ? Non plus …

C’est bien plus simple que cela : il suffit de pousser un peu la sensibilité ISO et le tour est joué. Les appareils actuels savent parfaitement s’en sortir dans des conditions de lumière difficile et le bruit est soit, très bien géré par les boîtiers, soit gérable en post-prod avec des logiciels comme Adobe Lightroom ©, CaptureOne, ou même Noiseless de Macphun.

Sur les photos ci-dessus, monter les ISO à 3200 et ouvrir à f/2.2 nous a permis de garder une vitesse d’obturation relativement rapide, permettant ainsi de ne pas être gêné par d’éventuels flous de bougé. Vous pourriez nous dire, mais pourquoi ne pas avoir ouvert au maximum (f/1.8) pour augmenter encore plus la vitesse ? Tout simplement parce que d’une manière générale les objectifs produisent des images avec un peu moins de piqué aux ouvertures extrêmes (f/1.8 – f/22). Nous évitons, dans la mesure du possible, de les utiliser.

Photographier Budapest de nuit

Photographier la nuit sans trépied


TRIO OUVERTURE / VITESSE / ISO


La gestion de la lumière en photographie est basée sur le trio infernal : ouverture/vitesse/sensibilité iso. En condition de basse lumière, pour avoir une bonne exposition à vitesse constante vous avez deux solutions: soit vous augmentez votre ouverture pour qu’une plus grande quantité de lumière entre, soit vous augmentez les ISO pour gagner en sensibilité.

Si vous jouez sur les deux tableaux, ouverture et ISO, vous pouvez alors travailler avec des lumières vraiment faibles tout en obtenant une bonne exposition pour vos images. Pour vous aider à mieux comprendre, visionnez l’infographie ci-dessous qui résume cela très bien.

Photographier la nuit sans trépied | Blog voyage Itinéraires photo


LE MODE DE MESURE SPOT


le mode de mesure spotL’autre élément important au niveau de vos réglages pour photographier correctement des sujets illuminés de nuit, c’est le mode de mesure de lumière. Dans ce genre de situation, nous vous recommandons fortement de choisir le mode « spot »pour pallier le fort contraste qui va exister entre le bâtiment éclairé et ses alentours (le ciel, les immeubles ou habitations mitoyens, etc…) qui seront beaucoup plus sombres.

Avec ce mode de mesure, votre appareil n’essaie pas d’équilibrer la lumière entre les zones sombres et lumineuses, mais calcule l’exposition sur un faible pourcentage de votre image. Par exemple, si vous effectuez la mise au point sur la partie la plus lumineuse de votre sujet, l’exposition se fera uniquement sur cette partie, et vous obtiendrez une image plus proche de la réalité, en gardant une lumière propre et le reste sombre.


L’HEURE BLEUE


Il existe avant la nuit noire, un moment propice pour faire vos photos nocturnes : l’heure bleue. Elle correspond à l’instant où le soleil est passé derrière l’horizon laissant un ciel suffisamment lumineux et bleu. C’est généralement à ce moment que les édifices publics s’illuminent et c’est aussi l’heure où les clichés seront les plus réussis, car l’on peut profiter des tons chauds accentués par l’éclairage des bâtiments et des tons froids du ciel et la lumière ambiante bleutée.

Ce moment est assez court, et un ciel noir profond arrive rapidement. À ces heures, vous mettrez parfaitement en valeur les illuminations des monuments avec un contraste plus marqué.

Photographier la nuit sans trépied

Photographier Budapest de nuit

Photographier Budapest de nuit

Vous voilà armé pour photographier la nuit sans trépied en suivant nos conseils techniques dans n’importe quelles autres villes du monde et réussir vos photos nocturnes. N’hésitez pas à poser vos questions et à partager cet article avec vos amis !


POUR ALLER PLUS LOIN


  • Envoyer cet article à un ami

4 Avis

Julie
Reply 13/07/2016

super conseils, les photos rendent vraiment bien

    itinerairesphoto
    Reply 13/07/2016

    Merci Julie, si tu as des questions, n'hésite pas :-)

Miss Carrington voyages
Reply 20/01/2017

Via Cosmopolitan, j'ai trouvé le lien de votre site. Fan de photo, je suis super contente de trouver vos conseils. J'espère parvenir faire de belles photos de nuit comme les vôtres! Celles du parlement hongrois sont particulièrement très belles! Bravo et à bientôt car je vais vous suivre! bon week end

    itinerairesphoto
    Reply 20/01/2017

    Bonjour Christelle et Sabrina! Merci pour votre commentaire, ça fait toujours plaisir. En espérant vous croiser un jour en Corse :-)

Participer à la discussion

Votre email ne sera pas publié *