Photographier autour du parlement de Budapest


Photographier autour du parlement de Budapest

Au bord du Danube qui sépare Buda (la vieille ville haute) de Pest (la ville basse) se trouve l’emblème de Budapest : le Parlement Hongrois ou Országház. Inspiré de l’architecture de Westminster à Londres, le bâtiment fait face au Palais Royal juché en haut de la colline de Buda sur l’autre rive du Danube. Dans ce quartier, on trouve d’autres lieux emblématiques de la capitale hongroise et il est intéressant de prendre le temps d’y flâner. Il y a vraiment matière à photographier autour du parlement de Budapest.

À tout seigneur, tout honneur, commençons par le Parlement hongrois et une petite anecdote racontée par Fabien à propos de la photo du garde national ci-dessous.

photographier autour du parlement de Budapest - Une manière original de photographier le parlement hongrois.

Garde national hongrois devant le parlement de Budapest

Équipé d’un objectif grand angle (16 mm), je voulais réaliser cette image du garde national posté face au bâtiment sur la grande place. Je me positionne donc derrière lui à un ou deux mètres, mais le cadrage ne me convient pas. Je voulais que le dos du soldat remplisse vraiment le cadre. Je garde donc l’œil sur le viseur et j’avance doucement (et discrètement) pour me rapprocher de lui jusqu’à ce que l’image dans le viseur me convienne. Je déclenche et là, oh surprise quand je recule l’appareil de mon œil !!! J’étais à peine à quelques centimètres de sa nuque !!! Je m’étais simplement fait piéger par le rapport aux distances complètement déformé par le grand-angle. Le soldat, lui, n’a pas bronché d’un poil, mais j’imagine son inconfort me sentant si près de lui dans son dos !!!

Non loin du Parlement, sur la même rive, se trouve l’étonnant mémorial des chaussures du Danube. Sur une cinquantaine de mètres, une collection de 60 paires de bottes et de chaussures en bronze rend hommage aux milliers de Juifs qui furent regroupés en toute hâte, fusillés et jetés dans le Danube en 1945 par les nazis et les fascistes hongrois. Avant de les abattre, leurs bourreaux leur ordonnaient de retirer leurs chaussures. Les corps sans vie tombaient dans le Danube et étaient emportés par  le fleuve. Poignant…

A quelques encablures, le majestueux Pont des Chaines (Széchenyi lánchíd) enjambe le Danube. Des sept ponts qui enjambent le fleuve, ce pont, le premier à être construit (entre 1839 et 1849), est sans aucun doute le plus représentatif de la ville. D’une architecture grandiose, il relie juste en dessous du Palato, Buda et Pest, les deux villes restées longtemps rivales et aujourd’hui réunies.

Sur l’avenue qui longe le fleuve, face à l’entrée du pont, il y a un petit terre-plein central d’où il est possible de faire de belles prises de vue dans l’axe du pont. L’accès n’est pas très difficile, il suffit d’un peu souplesse pour passer la barrière qui protège le trottoir de la route et de prudence pour traverser sans encombre.

Pour réaliser la photo ci-dessous, on voulait avoir sur une même image deux des symboles de la capitale magyar. À Budapest, les taxis étant jaunes comme les taxis new-yorkais, en intégrer un dans la composition apportait un peu de peps et permettait de contraster avec l’austérité du pont et du temps maussade. Avec une vitesse d’exposition relativement lente (0,4″) on a pu capter son mouvement et apporter un peu de vie dans cette photo. Enfin, notez comment on a fait partir la bordure des trottoirs depuis les deux angles inférieurs. Cela apporte de la profondeur à l’image et invite le regard à traverser le pont pour rejoindre l’autre rive.

photographier autour du parlement de Budapest

Le Pont des Chaînes à Budapest.

On aurait pu réaliser cette photo légèrement plus tard dans la journée pour que les éclairages du pont soient plus visibles. Ici, on les distingue à peine. Mais pris par le temps, on a du se résoudre à faire avec ce qu’on avait. Aussi, lors de séjours de quelques jours comme celui que l’on a pu faire à Budapest, il est important de bien planifier certaines prises de vue au risque quelques fois de revenir avec des regrets.

Et vous, comment préparez-vous vos courts séjours ? Tout est planifié ou vous laissez vous porter et prenez les choses telles qu’elles se présentent ? Racontez-nous vos petits regrets ou vos belles surprises dans les commentaires !


 

Le site de l’office du tourisme de Budapest : Budapest.com

  • Envoyer cet article à un ami

3 Avis

Aurore - Le Manège aux Couleurs
Reply 06/04/2016

J'ai plutôt tendance à me laisser porter, mais pour notre séance à Budapest nous avions planifié un minimum, histoire d'aller dans les endroits qui nous plaisaient le plus avec les mariés. J'aurais voulu avoir le parlement de jour, mais la nuit est tombée trop tôt et nous avons dû faire des choix. En tout cas, j'ai adoré faire une séance dans cette ville !! (elle est dispo sur mon blog pour les curieux :) )

    Fabien Bazanegue
    Reply 07/04/2016

    Effectivement Aurore, Budapest est une magnifique ville et ce Parlement en est son joyaux. C'est pas n édifice aussi beau de jour que de nuit d'autant qu'il a apparement été rénové récemment. Nous publierons d'autres article pour faire découvrir d'autres quartier de la capitale magyare.

Participer à la discussion

Votre email ne sera pas publié *