Interview capturer le monde


Pour cette première interview, nous avons choisi Justine et Dimitri, les auteurs du blog voyage Capturer Le monde. Nous avons particulièrement aimé leurs photographies, où ils se mettent parfois en scène, mais toujours en laissant la part belle à la beauté de l’endroit, comme pour laisser une empreinte de leur passage, et de fusionner avec la nature. Bonne lecture !


PARLONS DE VOUS


Qui êtes-vous dans la vie ?
Dans la vie de tous les jours, nous sommes des personnes qui ne se prennent pas la tête. Nous aimons les choses simples. Le problème est que nous sommes parfois trop laxistes sur certains points. Ce qui fait qu’il est parfois difficile de faire avancer nos projets rapidement. Mais on y travaille ! En ce moment, nous sommes préoccupés par nos boulots alimentaires qui nous servent de tremplin pour mettre en place nos projets artistiques.

Vos livres ou guides de voyage préférés ?
Deux types de livres différents… Les romans de développement personnel, qui nous ont donné l’envie de vivre nos rêves (et qui continuent à nous appuyer psychologiquement pour ne rien lâcher ! Merci Coelho, Lenoir et Walsch ) mais aussi les beaux livres de photographie qui sont une réelle source d’inspiration pour le voyage, pour exemple, les livres de Lonely Planet.

Plutôt sac à dos ou hôtel de luxe ?
Sans hésitation, sac à dos. Pour la simple et bonne raison que nous aimons nous imprégner totalement de la culture et de la nature du lieu qui nous entoure. Le côté authentique du voyage en sac à dos nous pousse à explorer davantage de lieux et à nous ouvrir à des aventures improbables. Nous aimons le côté challenge et défi personnel.
Mais une nuit dans un hôtel de luxe avec piscine privée de temps en temps n’est pas de refus, même si nous préférons des lieux beaucoup plus simples, comme une cabane perchée dans un arbre !

Dans combien de langues êtes-vous capable de commander un burger ?
Au risque de paraître totalement ennuyeux… En anglais? On aimerait beaucoup apprendre à parler plusieurs langues en voyageant. C’est un de nos buts, à commencer par l’anglais car nous nous débrouillons mais sans plus, ce qui est frustrant lorsqu’on est amenés à rencontrer des nouvelles personnes à l’étranger.

Voyager incite à bloguer, ou l’inverse ?
Nous dirions que l’un incite l’autre et vice versa… Le fait de bloguer nous ajoute une certaine pression pour voyager et atteindre notre but de tour du monde assez rapidement. Et le fait de voyager nous donne envie de partager nos expériences et de montrer aux internautes qu’ils peuvent changer leur vie et suivre leurs ambitions.

Quel est la chose la plus inutile que vous emportez à chaque voyage ?
On essaye d’éviter d’avoir des choses inutiles en voyage car le matériel photo prend déjà beaucoup de poids et de place, pour être honnête nous n’avons pas de petit objet inutile pour l’instant… jusqu’à ce qu’on en trouve un ! Nous avons peu d’attache pour le matériel..

Quel est la question qu’on ne doit surtout pas vous poser ?
Sincèrement, aucune ! L’un comme l’autre, nous sommes des personnes plus qu’ouvertes au dialogue et de ce fait nous avons aucun sujet tabou, alors n’hésitez pas à venir papoter !

Interview capturer le monde - blog voyage itinéraires photo

Interview du blog capturer le monde - blog voyage


PARLONS VOYAGE


Si vous pouviez voyager dans le temps, quelle période et quelle destination choisisseriez-vous ?
J : Je choisirais les années 1450-1500 , la période de la renaissance Italienne… Je m’imagine croiser Michel-ange et Léonard de Vinci dans les rues de Florence… Cette période de l’histoire de l’art me fascine. Ainsi que l’Italie en général… Je vous laisse deviner pourquoi je suis ravie de partir en Toscane cet été !
D : Les années 60 aux état-unis bien entendu… l’époque hippie, je m’imagine en van parcourir les routes, participer au festival Woodstock. La notion de liberté, d’expression et de nature m’attire énormément au cœur de cette époque.

Y a-t-il des endroits dans le monde que vous n’avez pas envie de visiter par principe ?
Malheureusement oui, les pays dangereux et en guerre sont irradiés de notre carte de voyage. Aussi bien qu’ils puissent être magnifiques dans le fond, nous ne voulons pas baigner dans cette ambiance morose et mettre nos vies en danger bêtement (même si nous savons bien que le danger est partout).

Que rapportez-vous de vos voyages ?
Des images… Et depuis peu, des vidéos. Nous essayons de nous détacher des choses encombrantes et préférons rapporter des photographies qui racontent l’ambiance et les sentiments que nous avons pu avoir pendant le voyage. De cette manière, nous essayons de partager notre regard sur le monde. Exception, en Norvège nous avons pris un bout de bois sur un vieux drakkar abandonnée en pleine décomposition.

D’après vous, quelle est la différence entre un touriste et un voyageur ?
C’est une question délicate, nous allons répondre de façon très subjective. Pour nous, le touriste, il se contente des excursions et guides touristiques en tout genre : aller à la plage, au marché, rentrer à l’hôtel. Au final ses habitudes quotidiennes sont les mêmes que le reste de l’année mais de façon plus cool.

Le voyageur aime vivre au jour le jour en se laissant guider par les imprévus, il perturbe complément les codes de la société, s’écarte des lieux touristiques et essaye de comprendre l’arrière-pays en s’imprégnant de la culture des locaux, il s’ouvre à de nouvelles expériences et traditions et cherche des choses plus profondes.

Pour vous, quels sont les endroits les plus et les moins vivables que vous ayez visités ?
L’état d’esprit dans le quel on se trouve y joue pour beaucoup, mais pour en citer, Lisbonne est une ville avec le cœur sur la main, les locaux qui font quand même partie de l’UE, et malgré ça n’ont pas grand chose, arrive encore à vous offrir cette générosité que l’on peut parfois chercher en tant qu’occidental. Pour le moins vivable, ça ne nous est encore jamais arrivé, pourvu que ça continue ainsi !

C’est votre dernier voyage, quelle destination choisissez-vous ?
J : Difficile de choisir quand on est accro ! Je pense que je partirai séjourner dans un temple bouddhiste au Tibet.
D : Pour mon dernier voyage, ce serait un long trek à travers les chaînes de l’Himalaya. Le rapport homme/montagne et tout ce qu’il peut donner ou prendre m’attire particulièrement.

L’un comme l’autre nous sommes très attirés par les mondes intérieurs… et le voyage nous aide à comprendre certaines questions… On se rejoindra en fin de voyage tout de même… !

Avez-vous des peurs irrationnelles que vos voyages vous aident à surmonter ?
J : lorsque je voyage, j’oublie certains problèmes psychologiques qui m’empêchent parfois d’avancer dans la vie de tous les jours et rendent mon quotidien compliqué. Je suis une personne très anxieuse, mes démons sont la peur irrationnelle de la mort, des maladies, et des médicaments. Je voudrais me soigner de tous ces maux, et jusqu’ici le voyage m’y aide beaucoup.
D : Lorsque je voyage, ma vie prend un sens plus concret, j’ai une sensation d’accomplir quelques chose chaque fois que je me couche le soir, chose que je ne retrouve pas dans le train-train quotidien. On peut dire que le voyage m’aide à affronter ma peur de routine et de vie pas très palpitante.

Interview capturer le monde - blog voyage itinéraires photo

Interview capturer le monde - blog voyage itinéraires photo


PARLONS PHOTO


Le voyage rime forcément avec photo ?
Pour nous, oui. Nous sommes passionnés par la photo et le voyage, et le fait de mettre en accord ces deux passions et de voir le plaisir que l’on en tire, c’est vraiment quelque chose ! À chaque fois que l’on découvre un lieu qui nous fait quelque chose, nous nous imprégnons de l’endroit, nous profitons de notre chance d’être là, une fois ce faire, nous essayons d’en tirer l’image la plus fidèle de ce que le lieu nous a fait ressentir sur l’instant.

Vous en faites quoi de vos photos ensuite ?
Nous les retravaillons afin de corriger ce qui n’a pu l’être à la prise de vue, nous ajoutons un traitement adéquat afin de faire ressortir l’essentiel, puis nous partageons. Et quand la photo nous est vraiment chère, on en fait un tirage !

Quel matériel emportez-vous ?
Hum, pour faire le listing, ça se résume à :
– Un Canon EOS 6D
– Un Canon EOS 7D
– Un Objectif Canon 28mm f/2.8
– Un Objectif Canon 50mm f/1.4
– Un Objectif Canon 17-55mm f/2.8
– Un Filtre ND1000 Hoya
– Un Filtre polarisant Hoya
– Un Intervallomètre
– Un Trépied
– Et le « truc » pour nettoyer les optiques !
– Une DJI Osmo : pour notre prochain voyage nous venons d’investir dans cette caméra embarquée qui nous permettra de faire des vidéos où on pourra réellement partager nos aventures sur notre chaîne youtube. Ça peut paraître beaucoup mais au final pas tant que ça une fois dans les sacoches… Il faut juste un peu d’organisation !

Vous arrive-t-il de retourner plusieurs fois au même endroit pour obtenir LA photo ?
Tout dépend de l’organisation du voyage, si l’on a une date butoir ou non etc…
Mais quand c’est possible, et que quelque chose nous dit que ça vaut vraiment le coup d’attendre. Pour la photo du drakkar abandonné par exemple, nous avons attendu presque deux jours à proximité que l’ambiance y soit intéressante… La lumière était très compliquée dans les îles Lofoten car le temps y est très changeant..

Vous arrive-t-il de laisser votre appareil photo à l’hôtel pour mieux profiter du voyage ?
En aucun cas ! Car on s’est rendu compte que c’est justement lorsqu’on prête moins attention à LA photo, qu’elle se présente à nous. Souvent, il ne faut chercher les choses mais les laisser venir à vous, naturellement.. Et quand ça arrive sous votre nez, c’est vraiment pas le moment de se dire « Oh le *** j’ai laissé l’appareil à l’hôtel !! »

Quelle est votre photo fétiche aujourd’hui ?
La photo d’aurore boréale avec le tipi, (ci-dessous) car c’était vraiment un moment magique pour nous, on avait attendu de voir des Aurores Boréales toute la semaine, et un soir c’est arrivé, et on en a clairement pris plein la vue toute la soirée ! Au bout d’un moment, nous reprenions la route et quittions notre spot, en se remémorant chaque aurore que l’on a vue durant la soirée, on se disait que c’est vraiment un cadeau qui nous avait été offert d’assister à ce spectacle.

Puis sur notre route, Justine voit ce fameux tipi au loin et me le fait remarquer, je le regarde et au même moment une aurore commençait à prendre de l’intensité, je passe devant le tipi et je dis à Justine « Tu vois ce que je vois ? »

Le pays le plus photogénique que vous avez visité ?
Sans aucun doute, la Norvège. C’est vraiment une claque d’y aller, et de voir autant de beauté, d’immensité. Parfois, Justine prenait des photos par la fenêtre de la voiture, et malgré tout ça rendait super bien ! Autant la journée les lieux sont dingues, et il n’en tient qu’à vous de retranscrire l’émotion à travers votre appareil, autant la nuit ça ne s’arrête pas, non seulement car il y a les aurores boréales à une certaine période de l’année, mais aussi car la pollution lumineuse et très peu présente comparée à la France, et le ciel nocturne est donc vraiment propre !

Interview capturer le monde - blog voyage itinéraires photo

Interview capturer le monde - blog voyage itinéraires photo

Retrouvez Justine et Dimitri sur leur blog voyage : capturerlemonde.com

Interview capturer le monde - blog voyage itinéraires photo

Interview capturer le monde - blog voyage itinéraires photo

Interview capturer le monde - blog voyage itinéraires photo

Interview capturer le monde - blog voyage itinéraires photo

Interview capturer le monde - blog voyage itinéraires photo

Interview capturer le monde - blog voyage itinéraires photo

  • Envoyer cet article à un ami

5 Avis

Marion
Reply 06/07/2016

J'adoooore Justine et Dimitri, et j'adoooore leurs photos ! Alors forcément, quand j'ai vu qu'il y avait ici une interview d'eux, j'étais ravie ! ;D

treserras
Reply 07/07/2016

Trop bien les amoureux!! Continuez, voyagez, profitez de votre jeunesse.... <3

itinerairesphoto
Reply 07/07/2016

Nous sommes ravis de les connaitre un peu plus aussi :-)

Stéphane BON
Reply 11/08/2016

De superbes photos et une interview intéressante !
Je confirme : la Norvège est un superbe pays, même si je n'en connais que les îles Lofoten (un must pour les randonnées et la photo).

Christine
Reply 02/10/2016

Vos photos sont vraiment magnifiques ! Je me suis reconnue sur plusieurs points moi aussi amoureuse du voyage et photographe. J'entreprend le projet de bloguer, car j'aimerais inspirer les gens è voir autrement lorsqu'il voyage. C'est tellement plus captivant lorsqu'on apprécie la lumière et les couleurs. Continuez votre beau travail, tout ça m'inspire beaucoup !!

Participer à la discussion

Votre email ne sera pas publié *